Problème de fiabilité chez l’équipementier Takata, qui doit rappeler 35 millions d’airbags

150220104229-takata-airbag-780x439
Spread the love

lead_960

L’équipementier Takata est confronté à un dysfonctionnement d’airbag qui a causé la mort de onze personnes, dont dix aux USA. Une dizaine de constructeurs d’automobiles sont touchés par ce drame et ce grave préjudice risque de porter atteinte à leur image de marque.

Au mois de novembre 2015, les États-Unis l’avaient déjà sanctionné par une amende de 200 millions de dollars dont 130 avec sursis et l’obligation de procéder à une action corrective.

Les raisons de cette défaillance de sécurité n’ont pas encore été établis par les autorités américaines, mais plusieurs facteurs à risque ont été identifiés après plusieurs mois d’enquêtes: L’ancienneté et une longue exposition à l’humidité peuvent avoir causé la rupture de ces airbags.

A la suite d’une collision mineure, ces airbags gonflés au nitrate d’ammonium peuvent explosés, résultant une projection de fragments sur les occupants du véhicule.

Le NHTSA (agence américaine de la sécurité routière) avait déclaré fin février qu’il pourrait y avoir un rappel d’une dizaine de millions d’airbags.

Le groupe japonais Takata en pleine crise avait du rappeler 28 millions d’airbags auquel  s’ajouterait l’éventualité d’un rappel de 35 millions de plus.

 

Voir cette page  Le Fonctionnement de l’ Airbag

à propos de la défaillance des airbags Takata  http://lexpansion.lexpress.fr

  • Yum